• Quels risques combattons-nous ?

  • Quelles solutions techniques ?

  • Le Conseil

  • Plurifactoriels. TMS et RPS. Éclairage.

    Les Troubles Musculo Squelettiques ou TMS sont les risques liés à l’activité physique dans le cadre professionnel.
    L’activité physique doit être comprise au sens large, c’est à dire dynamique, comme le port de charges, ou statique, assis à un bureau.

    Concrètement il s’agit de lésions pouvant survenir sur les structures anatomiques sur-sollicitées telles que les articulations (tendons, ligaments, bourses séreuses, os), les muscles ou les nerfs.
    Pourquoi sont-ils plurifactoriels ?

    Parce qu’entrent en ligne de compte des facteurs évidents, physiques (Les manutentions, les gestes répétitifs, les contraintes posturales, et les déplacements), mais également des facteurs environnementaux (bruit, température, toxicité des produits), organisationnels (urgence, Cadence de travail) et cognitifs (concentration importante). À ceux-ci il faut ajouter les facteurs personnels (âge, genre, formation…)

    Les Risques Psycho Sociaux ou RPS n’ont pas de définition arrêtée. Ils peuvent être considérés comme les défaillances dans l’interaction entre la psychologie de l’individu et son environnement social.

    Leurs formes sont en revanche identifiées : violence, stress, souffrance au travail, burn-out, mal-être.

    Ici encore les facteurs sont multiples, risque plurifactoriel. Ils sont liés aux exigences objectives du travail (rythme, quantité, complexité) ou subjectives (peur, émotion lors du contact avec des populations spécifiques). L’autonomie et les rapports avec la hiérarchie, l’insécurité de l’emploi, sont autant de facteurs qui peuvent former le terreau des RPS.

    Si ces risques sont connus, la diversité des métiers dans le secteur public comme privé peut ralentir les démarches de prévention.

    Praeventio facilite l’accès aux solutions techniques et/ou de formation pour accompagner votre politique de prévention.

  • Ça fait mal les TMS ?

    La liste est longue :Hygroma des genoux, syndrome du canal carpien, tendinopathie de la coiffe des rotateurs ou encore hernie discale (au tableau des maladies professionnelles) et toutes les affections qui ne le sont pas (il appartient alors à l’intéressé d’apporter la preuve du lien entre l’affection et son activité).

    Donc oui, les TMS sont avant tout une souffrance, physique pour l’intéressé, et souvent financière pour la collectivité.

    Ne pas malmener son corps ?

    Une souris verticale permet de garder le bras en position anatomique (le radius et l’ulna -ou cubitus- ne sont plus en position de torsion)

    Un chariot à fond remontant réduit les flexions du tronc. L’opérateur peut saisir les articles à sa hauteur, sans se baisser.

    Un aspirateur dorsal rend le nettoyage d’escaliers facile, et -détail important – accroît la productivité de l’opérateur.

    La liste des solutions est heureusement presque aussi longue que celle des affections. Consultez-nous !

  • Praeventio vous accompagne dans vos démarches de santé au travail et vous conseille dans les solutions à mettre en oeuvre pour améliorer les conditions de travail de votre personnel. Notre équipe pluridisciplinaire se compose d’ergonomes et de psychologues du travail, experts en prévention des Troubles Musculo-Squelettiques et des Risques Psycho-Sociaux.

    Nous vous proposons des outils méthodologiques personnalisables qui vous guideront tout au long de vos projets : grilles d’analyse ergonomique des TMS par métier, questionnaires d’entretien pour la prévention des RPS , Bilans d’Activité Au Poste (fiches de postes améliorées), diagnostics absentéisme, etc.

    Notre objectif : Accroître vos compétences afin d’inverser la tendance à la dégradation de l’état de santé des travailleurs en France.

TelechargerCata2